Où vont les recettes du radar tronçon de Saint-Jean de Verges ?

Publié le par Moins de décibels

Où vont les recettes du radar tronçon de Saint-Jean de Verges ?

Dans son édition du 9 août 2014, La Dépêche titrait « Le radar tronçon flashe à tout va sur la RN20 » :

- dans le sens Pamiers-Foix, 961 infractions constatées entre le 7 juillet, date de sa mise en service, et le 6 août ;

- dans le sens Foix-Pamiers, 1 641 dépassements de vitesse entre le 1er et le 30 juin et 2 025 le mois suivant.

L’avenir dira si ces chiffres sont confirmés.



Pour les expliquer, trois éléments sont à considérer :

  • le premier est le principe même du radar tronçon. Fini le traditionnel boîtier gris et ses bandes striées noir et jaune provoquant le coup de frein de l’automobiliste avant pour éviter le flash, suivi du coup d’accélérateur aussitôt le radar dépassé. Le radar tronçon est plus subtil. Pour le repérer, deux mâts de plus de 3 mètres de haut sur le bord de la route, porteurs d’équipements, sont placés au début du tronçon contrôlé (quelques kilomètres), et idem à sa sortie. Le dépassement des mâts ne vous met pas à l’abri de la contravention : le radar tronçon ne mesure pas la vitesse instantanée au passage des mâts mais la vitesse moyenne sur tout le tronçon de route et si elle dépasse 110 km/h vous êtes en infraction !
  • second élément : ces radars sont placés sur une voie qui mène vers le Pas-de-la-Case et l’Andorre, très fréquentée par les vacanciers et les touristes, peu attentifs à la présence d’un radar tronçon ici ;
  • enfin, rappelons que sur cet axe des excès de vitesse sont constatés, de jour comme de nuit : plus de 50% des véhicules circulent au-dessus de la vitesse autorisée de 110 km/h dont 10% au-dessus de 130 km/h et 2,5% au-dessus de 150 km/h. Ceci semble confirmé par les premiers chiffres enregistrés par les radars tronçons C’est notamment pour éliminer les pics de bruit subis par les riverains de la RN20 que ces radars ont été placés.

OU VONT LES RECETTES DES RADARS ?

Au début du mois d’août, avant la publication des chiffres des infractions par la Dépêche, nous avons interrogé notre conseiller général Benoît ALVAREZ sur les amendes collectées par des radars en Ariège et leur affectation, et sur la façon d’intervenir pour qu’elles soient prioritairement utilisées pour lutter contre les nuisances sonores dans notre commune.

Nous avons également alerté Norbert MELER, Président de la Communauté de communes du Pays de Foix, sur les besoins de financements pour mettre en place de réelles protections sonores des riverains de la RN20 à Saint-Jean de Verges (protections à la source estimées entre 1,2 et 1,5 M€). Les recettes des radars tronçons installés à hauteur de notre commune, pourraient contribuer à ce financement.

Le comble serait que ces amendes dues à des excès de vitesse générateurs de pics de bruit, collectées sous nos yeux, nous passent sous le nez et ne contribuent pas à financer des protections contre le bruit de la RN20 à Saint-Jean de Verges mais soient affectées à d’autres routes départementales.

Nous attendons la suite.

Source : La Dépêche du 9 août 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article