Région : les engagements de Carole Delga

Publié le par Moins de décibels

Le 4 janvier 2016, lors de son discours d’investiture, la nouvelle présidente de la grande région Languedoc-Roussillon  - Midi-Pyrénées a pris 5 engagements que nous résumons ici.

PREMIER ENGAGEMENT : je considère que l’union de nos deux régions est une chance. Elle l’est, effectivement, pour nos concitoyens, à condition de mener une politique d’excellence et de proximité qui doit être le socle de toute notre action publique. Nous devons mener des politiques régionales de proximité pour protéger nos concitoyens, leur qualité de vie, leur environnement.

DEUXIEME ENGAGEMENT : j’entends être la présidente de l’action et du rassemblement, à l’écoute de chacune et de chacun, sur le terrain.  Nous devons être individuellement et collectivement soucieux de donner une nouvelle image de la politique.

TROISIEME ENGAGEMENT
: à travers chacune de mes paroles, chacun de mes actes, chacune des politiques publiques que je vous appellerai à mettre en place, nous devons bâtir un contrat de confiance avec nos concitoyens.

QUATRIEME ENGAGEMENT : c’est celui du respect de notre programme. Je citerai deux premiers temps forts, à partir des deux priorités que je veux énoncer ici : l’emploi et la citoyenneté. Dès demain, je mettrai ainsi en place un Plan Marshall pour l’emploi à destination des entreprises du BTP de notre région avec une enveloppe pour 2016 de 800 millions d’euros sur l’ensemble du territoire. La citoyenneté sera un marqueur fort de ma présidence : nos concitoyens ne veulent pas seulement que nous soyons exemplaires, ils veulent aussi participer aux grandes décisions qui concernent leur vie, leur région.

CINQUIEME ENGAGEMENT : je serai intransigeante sur les valeurs républicaines comme la laïcité, l’égalité Homme/Femme ou la lutte contre toutes les discriminations. En m’appuyant notamment sur l’assemblée des territoires, je veux envoyer un signal fort à nos concitoyens : celui qu’aucun territoire de cette région ne sera oublié ; qu’aucun territoire ne sera laissé sur le bord du chemin.

Je forme le vœu que ces nouvelles pratiques de gouvernance et de proximité, permettent de créer, ici, un nouvel espoir pour la politique, un nouveau rapport avec nos concitoyens.

Notre association ne peut que se réjouir de ces engagements qui sont autant d’encouragements pour nos actions. Cependant, nous avons tellement été échaudés pendant nos dix années de combat et de fausses espérances que nous ne croyons plus, comme le dit Ségolène Royal, qu’à la politique par la preuve.

Publié dans Au fil de l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article