Conseil d'Administration du 15 Septembre 2008

Publié le par Moins de décibels

Conseil d'Administration du 15 Septembre 2008
18h 30 - Salle 2 de la Mairie

Ordre du jour :

  • Courrier urgent à envoyer à la CCI d'Ariège
  • Préparation de la prochaine Assemblée Générale
  • Questions diverses

Présents :
Philippe Munoz
Monique Miramont
Ginette Visnadi
J-Claude Marrou
Daniel Auzié (Adjoint au Maire, Président de la commission d'urbanisme)
Michel Blanchard

Absents excusés
 :
Magali Peyre
Vincent Jasanada
Fabienne Cros
Henri Laffont

1- Rédaction d'un courrier à envoyer à la CCI

La CCI de l'Ariège, associée au Conseil Général, a lancé une consultation pour la « Réalisation d'une enquête pour la création d'un itinéraire transpyrénéen rapide Toulouse-Barcelone » (Marché 2008/11). Il s'agit d'une étude comportant deux lots :

  • Lot n°1: Analyser la pertinence du projet d'itinéraire transpyrénéen rapide Toulouse-Barcelone au regard des orientations du Grenelle de l'Environnement. Planning: fin septembre 2008 (restitution orale + rapport écrit intermédiaire)
  • Lot n°2: Préfigurer les activités économiques nouvelles susceptibles d'être générées par cette infrastructure au plan local. Planning: fin octobre 2008 (restitution orale)

La livraison du rapport d'étude final (lot 1 + lot 2) est prévue le 14 novembre 2008.

L'itinéraire européen E9 a été largement abordé, fin juin 2008, lors de l'assemblée statutaire de la  CCI à laquelle le président Paul-Louis Maurat avait invité le président du Conseil Général Augustin Bonrepaux. La CCI y a annoncé le lancement de l'enquête citée ci-avant « pour faciliter la prise de décision et réalisation de l'itinéraire E9 Toulouse-Foix-Barcelone. Les représentants des territoires et des socioprofessionnels de France, d'Espagne et d'Andorre seront intégrés dans le Comité de pilotage de l'étude. Nous aurons alors un argumentaire construit, reposant sur un consensus large des populations et territoires concernés par cet itinéraire ».

En ce qui concerne les aspects environnementaux (Lot 1), Francis Dejean, directeur des services au Conseil Général, a indiqué que « l'E9 constitue un itinéraire pertinent car la route existe, il suffit de l'aménager sur 50 km côté français. Elle permet de raccourcir la distance Toulouse-Barcelone de 140 km, soit 1h30 de moins, de réduire les embouteillages, c'est donc un projet favorable à l'environnement ». Augustin Bonrepaux a précisé « qu'il suffit d'aller à l'entrée de Tarascon pour tomber dans un bouchon de 3 km... Si le trafic était plus fluide, il y aurait moins de pollution. Le Grenelle de l'Environnement n'interdit pas d'aménager un itinéraire déjà existant ». Aucune allusion n'a été faite à l'accroissent inévitable de la pollution sonore et aux nuisances provoquées pour les riverains de la 2X2 voies.

Rappelons qu'en ce qui concerne les nuisances sonores, le Grenelle de l'environnement a décidé :

  • Révision de l'inventaire des points noirs du bruit pour fin 2007 et résorption en 5 à 7 ans des plus dangereux pour la santé,
  • Accroissement des moyens (de 150 à 450 M€) dédiés à la lutte contre le bruit des infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires.

Il est indispensable que les doléances de notre association apparaissent dans le rapport du lot 1 de l'étude de la CCI qui va faire référence. De plus, le financement des travaux anti-bruit indispensables sur Saint-Jean de Verges sera facilité s'il s'inscrit dans le budget global du projet E9.

C'est pourquoi, notre association a décidé d'écrire d'urgence au Président de la CCI pour réclamer un entretien afin d'exprimer notre position, en tant qu'acteur concerné (comme il est prévu dans le cahier des charges du Lot 1). (
voir le courrier).


2- Préparation de la prochaine Assemblée Générale

La quasi-totalité du temps ayant été consacrée à la rédaction de la lettre à la CCI, la préparation de la prochaine AG n'a pas pu être évoquée. Une nouvelle réunion sera programmée ultérieurement.


3- Questions diverses

Les infrastructures de transport dont le trafic est supérieur à 5.000 véhicules/jour sont classées en 5 catégories (de la catégorie 1 la plus bruyante à la catégorie 5 la moins bruyante). Daniel Auzié nous informe que la RN 20 est classée en catégorie 2 sur la traversée de la commune de Saint-Jean de Verges, c'est-à-dire que la largeur maximale des secteurs affectés par le bruit de part et d'autre de la route est de 250 mètres. Il est certain que la création de l'E9 amènera la 2X2 voies en catégorie 1 (largeur de 300 mètres).

Philippe Munoz remercie les participants.
La séance est levée à 20h 45.


Nota : les citations en italique ont pour source un article de Ariègenews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article