Les radars tronçons arrivent

Publié le par Moins de décibels

Pour lutter contre les nuisances sonores de la 2x2 voies, une solution, complémentaire aux murs antibruit, serait de limiter la vitesse à 90 km/h dans la traversée de Saint-Jean de Verges et de placer un radar automatique. Mais le remède ne risque-t-il pas d’être pire que le mal ? On connaît en effet les coups de freins intempestifs des automobilistes à l'approche d’un radar fixe pour ne pas être pris en excès de vitesse puis les brutales accélérations aussitôt le radar dépassé. Bonjour le bruit !

Un nouveau type de radar pourrait parer à cet inconvénient : le radar tronçon qui calcule la vitesse moyenne d’un véhicule sur des tronçons de routes allant de 300 mètres à 10 km. Le principe est simple : au lieu de contrôler la vitesse en un point fixe, des caméras enregistrent les véhicules (la plaque d'immatriculation) entre deux points distants de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres. Un ordinateur calcule alors la vitesse moyenne de chaque véhicule entre ces deux points et peut donc déceler si elle est trop élevée sur ce tronçon. Freiner à l’approche du radar et accélérer ensuite n’a donc plus aucun intérêt. Ces radars sont signalés aux automobilistes et nul doute que la vitesse sur les tronçons y sera scrupuleusement respectée.



La Belgique (8 premiers tronçons concernés), l’Espagne (près de Madrid avant la fin de l’année et en Catalogne l’an prochain), l’Autriche, la Hollande, l’Italie, le Royaume-Uni, la Norvège installent ces radars d’un nouveau type. En France, quelques spécimens ont été expérimentés sur nos autoroutes sur de courtes périodes. Ils pourraient bien apparaître officiellement dans un avenir très proche. A Saint-Jean de Verges ?

 

Sources : le JDD.fr et Medium4You.be 
 

Publié dans Au fil de l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article