Entretien avec Philippe Munoz, Président de notre association

Publié le par Moins de décibels

P1000126 edited Munoz VF

Moins2décibels. Philippe Muñoz, quel est l’historique de l’association « Pour moins de décibels sur la commune de Saint-Jean de Verges » ? 

Philippe Muñoz. Il y a près de vingt ans, notre village a été coupé en deux par la création de la 2x2 voies (RN20). En ce temps-là, le respect de l'environnement n'était pas une préoccupation majeure et aucune protection antibruit ne fut prévue. Le trafic journalier moyen était de 12.000 véhicules. Vous savez ce qu’il est devenu aujourd’hui ! En 2005, à l’initiative de quelques personnes du village, une pétition était lancée et signée par de nombreux habitants demandant la pose de murs antibruit pour protéger les riverains de nuisances sonores insupportables. Très vite, nous avons senti la nécessité de créer une association loi 1901, ce qui fut fait en juillet 2006. Monique Miramont en prit la présidence, et je lui succédai en 2008.

Moins2décibels.
Quel est l’objectif de l’association ?

Philippe Muñoz. Notre objectif premier, bien sûr, est la défense des riverains de la 2x2 voies : 22.000 véhicules par jour dont 1.300 poids lourds, c’est insupportable. Mais notre démarche va au delà. Je suis né à Saint-Jean de Verges et quand je vois ce qu’on a fait à mon village, ce que sont devenus les chemins où je courrais avec d’autres gosses, je pense à mes enfants et petits-enfants qui ne connaîtront jamais ces joies. La 2x2 voies a éventré la montagne du Plantaurel et transformé tous ces chemins en impasses. Oui, vraiment, nous avons droit à réparation. A l’association, nous sommes partis de rien car nous étions tous néophytes et nous découvrions le monde particulier des administrations et des institutions. Heureusement nous avons été soutenus dès le début, sans défaillance, par notre maire et par notre conseiller général. Leur aide et leurs conseils furent précieux. La mairie de Saint-Jean de Verges est allée jusqu’à confier à un Cabinet d’acousticiens une mission de mesures en vue de constater l'exposition au bruit de trois riverains de la 2x2 voies.

Moins2décibels.
Où en êtes-vous en 2010 ?

Philippe Muñoz. Aujourd’hui, je crois que nous sommes devenus une association avec laquelle les pouvoirs publics doivent compter. Lorsqu’un Observatoire du bruit en Ariège a été créé en 2008, nous nous sommes mis à espérer, d’autant qu’un PPBE –  en langage clair un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement de la RN20 – devait être réalisé en 2010. Hélas, nous venons d’être informés que les mesures de bruit officielles réalisées en 2009 n’avaient identifié qu’un seul point noir de bruit à Saint-Jean de Verges, alors que les nuisances sonores réellement ressenties par les riverains concernent toute la traversée de notre village par la 2x2 voies. La déception fut énorme et la mobilisation de nos adhérents est très forte.

Moins2décibels.
Comment allez-vous réagir ?

Philippe Muñoz. Nous avons créé, autour de notre Conseil d’Administration, un groupe d’action qui se réunit chaque semaine à la Mairie et suit point par point toutes les actions que nous avons planifiées. Les deux premières sont le lancement d’une pétition citoyenne et une campagne de recrutement de nouveaux adhérents. Nous étions soixante en 2009, nous visons de doubler ce nombre en 2010. Quant à la pétition, elle demande la mise en place de dispositifs antibruit sur toute la traversée de Saint-Jean de Verges par la 2x2 voies, afin que notre village retrouve enfin la vie paisible d’un village ariégeois.

Moins2décibels.
On voit en effet des affiches annonçant cette pétition chez tous les commerçants du village où des listes de signature sont ouvertes. Comment cette initiative est-elle accueillie par la population ?

Philippe Muñoz. Nous sommes heureux du succès rencontré et des soutiens que nous recevons. Outre les commerçants, de nombreuses associations locales, des élus et des partenaires très divers nous aident et je tiens à les remercier tous. Les villageois sentent que c’est l’identité et l’unité du village qui sont en jeu. Ils veulent restaurer une qualité de vie qui s’est fortement dégradée depuis vingt ans, depuis la construction de la 2x2 voies et avec l’accroissement incessant du trafic routier.

Moins2décibels.
A quand une manifestation ou le blocage de la 2x2 voies ?

Philippe Muñoz. Ce n’est pas dans nos méthodes et d’autres actions raisonnées et raisonnables sont prévues. Nous cherchons à prouver aux pouvoirs publics que nos revendications sont justes et que la souffrance de la population est réelle. Nous avons espoir d’être entendus. Il y a quand même eu un Grenelle de l’environnement, non ?  Sinon… j’aurais sûrement du mal à contenir la colère de nos adhérents. 
 

Publié dans Vie de l'association

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article