La valse des fonctionnaires

Publié le par Moins de décibels

Jean-François, Jacques, Salvador, Nathalie, vous connaissez ?  
Et Marie-France, Hugues, Hélène, Jean-Pierre ? Non plus ? 

C’est vrai qu’ils sont plus connus par leurs noms que par leurs prénoms. 

Jean-François Valette, Jacques Billant, Salvador Perez, Nathalie Marthien, Marie-France Combier, Hugues Fuzeré, Hélène Caplat, Jean-Pierre Gillery, ce sont les huit préfets de l’Ariège et sous-préfets de Pamiers qui, depuis la première réunion de l’observatoire du bruit des transports en Ariège, en novembre 2008, ont eu à se plonger dans notre dossier des nuisances sonores de la RN20 à Saint-Jean de Verges. Ça fait quand même beaucoup de monde ! 

Et nous ne vous parlons pas du jeu des chaises musicales entre les représentants de la DREAL, DIRSO, DDT et CETE qui passent d’un service à l’autre ou disparaissent du paysage. Chacun à son tour découvre sans connaitre, donne son avis sans savoir, imagine des tenants et des aboutissants qui ne sont pas. Et bien sûr, personne n’est responsable de rien. Finalement, nous sommes les seuls à connaitre parfaitement ce dossier de fond en comble et son historique depuis le premier jour. 

Cet état de fait déplorable explique beaucoup les malentendus, les frustrations, le manque de considération ressenti par les citoyens. 

La loi relative à la simplification des relations entre l’administration et les citoyens, qui s’appliquera à la fin de l’année 2014, prévoit que le silence gardé pendant 2 mois par l’autorité administrative sur une demande vaut décision d’acceptation et non plus de refus. C’est quand même le minimum que l’on puisse faire. Nous en savons quelque chose, nous qui avons été maintenus pendant 27 mois dans le noir le plus complet sur l’état d’avancement des mesures de protection contre le bruit que l’Etat nous concoctait, et ce malgré d’incessantes relances de l’administration. 

Nous suggérons au législateur d’ajouter à sa loi un article qui prévoie que  l’administration a l’obligation de désigner un interlocuteur unique auquel le citoyen peut s’adresser pour toute question concernant sa demande ou tout problème relatif à son dossier pendant toute sa durée de vie.  

Publié dans Vie de l'association

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article