SNIT : nous avons répondu à la consultation publique

Publié le par Moins de décibels

SNITComme nous l’avions signalé, le projet E9 devait faire face à deux échéances majeures : la prolongation de la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) des travaux d’aménagement de la RN 20 qui était valable jusqu’au 26 décembre 2010 et l’inscription de l’E9 au SNIT (Schéma national des infrastructures de transport) qui va définir la politique de la France en matière de transport pour les 20 à 30 années à venir.

Pour le premier point, la Dépêche du 11 janvier affirme que la DUP a été prolongée de dix ans. Autant de « temps pour trouver une solution » note le Président du Conseil Général, selon le journal.

Pour ce qui est du SNIT, dont l’avant-projet consolidé a été présenté le 26 janvier 2011 par Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani, l’E9 y fait une entrée timide. Dans la fiche ROU6 « Renforcer l’accessibilité des territoires dont les populations souffrent d’enclavement », on peut lire :


« Cela concerne plus particulièrement des liaisons qui répondent à des enjeux de désenclavement notamment (mais pas uniquement) des territoires de montagne. Cela pourra conduire éventuellement à une mise à 2x2 voies complète à terme de certains itinéraires routiers en passant toutefois par des phases d'aménagement intermédiaire, moins ambitieuses. Tel est le cas de la RN 20 en Ariège, de la RN 88 entre le Puy et A75, de la RN 12 entre Dreux et Fougères, de la RN 21… Dans tous les cas, les opérations à réaliser au titre de la modernisation seront définies en concertation avec les acteurs locaux…»

Quant au financement, il est assuré pour la plus grande partie dans le cadre des programmes de modernisation des itinéraires (PDMI) dont 60% est à la charge de l’Etat et 40% à la charge des collectivités territoriales

Cet avant-projet de SNIT est ouvert à la consultation publique sur le site Internet du Ministère de l’écologie et du développement durable jusqu'au 20 mars 2011, puis il fera l’objet d’un débat au Parlement avant son adoption définitive. Le 13 février, nous avons répondu à la consultation publique en exprimant l’avis suivant :


« Depuis plus de cinq ans, notre association lutte contre les nuisances sonores et défend les riverains de la RN 20 (2x2 voies) à Saint-Jean-de-Verges (Ariège).
L’avant-projet consolidé de SNIT de janvier 2011 cite la mise à 2x2 voies complète, à terme, de la RN 20 en Ariège (future E9 Toulouse-Barcelone via l'Ariège)  afin «d’améliorer les performances du système de transport dans la desserte du territoire». (Fiche ROU6)

Nous sommes favorables au désenclavement et au développement économique de l’Ariège, et n’avons pas de position de principe hostile à l’E9.
L’ouverture de l’E9 entraînera une modification importante du trafic, tant en nature (VL, PL) qu’en intensité. C’est pourquoi nous demandons que les études concernant l’évolution de la géométrie ou la mise en 2x2 voies de la RN 20, évaluent l’impact que ces opérations auront sur les nuisances sonores et sur la gêne subie par les riverains de la RN 20 actuelle, de Pamiers jusqu’à Tarascon-sur-Ariège, et, en conséquence, prévoient des dispositifs antibruit pour garantir la qualité de vie des populations »

Consultation publique sur le site du Ministère de l'écologie et du développement durable (jusqu'au 20 mars 2011)

Publié dans Au fil de l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article