Mais que devient l'Observatoire du Bruit des Transports Terrestres en Ariège ?

Publié le par Moins de décibels

Logo obsv bruit edited Par arrêté préfectoral, il a été créé en Ariège un observatoire du bruit des infrastructures de transports terrestres. Placé sous la présidence du Préfet, il est composé d’une trentaine de personnes : DDT (ex-DDEA), DIRSO, DREAL, CETE, Conseil régional, Conseil général, communautés de communes, maires des communes concernées… 

A la demande du Préfet, notre association et celle de Verniolle ont été invitées à y participer. La première réunion de l’observatoire a eu lieu le 13 novembre 2008. L’observatoire du bruit  est chargé, à partir du classement sonore de la RN 20 actualisé :

-  de recenser les zones de bruit critique de la RN 20 entre Pamiers et Saint-Paul de Jarrat, d’identifier les points noirs du bruit (PNB), de déterminer les actions à envisager, de les porter à la connaissance du public, de suivre les actions programmées et de communiquer sur la mise en œuvre du programme de résorption,


-  de suivre l’élaboration des cartes de bruit et des Plans de Prévention du Bruit dans l’Environnement de la RN 20 (PPBE).

Actuellement, les cartes de bruit entre Pamiers et Saint-Paul de Jarrat ont été réalisées par le CETE, publiées par le Préfet en novembre 2008 et mises en ligne sur le site Internet de la préfecture.

L’étape 1 du PPBE « identification des zones bruyantes » nous a été présentée le 9 décembre 2009 lors d’une réunion organisée par le sous-préfet de Pamiers. C’est là que nous avons appris qu’un seul point noir du bruit a était reconnu à Saint-Jean de Verges : « Les Vignes ». La deuxième étape consiste à définir les mesures de protection à programmer sur la durée du PPBE (5 ans), la troisième étape à rédiger le PPBE, à le présenter à l’observatoire du bruit et aux collectivités concernées puis à le soumettre à la consultation du public. L’actualisation du classement sonore de la RN 20 est attendue en fin d’année.

Nous suivons et participons activement aux actions de l’observatoire du bruit parce que nous pensons que c’est le lieu incontournable pour défendre notre cause. Une réunion est prévue en fin d’année (deux ans après la première et unique réunion !) pour présenter les actions de résorption des points noirs du bruit prévues par les pouvoirs publics, ainsi que l’actualisation du classement sonore de la RN 20. Bien entendu, nous vous rendrons compte de cette réunion et vous tiendrons informés des suites.

Cet article fait partie du dossier spécial consacré au combat mené par notre association, dans le Bulletin municipal de Saint-Jean de Verges de Juin 2010 « Beil é douma ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article