Radar-tronçon à Saint-Jean de Verges : entre rumeur et réalité

Publié le par Moins de décibels

Portique ecotaxe
Portique écotaxe. Source : Le blog 100% radars. 

Le vendredi 8 février 2013, la rumeur de la mise en place d’un radar tronçon sur la RN20 à hauteur de Saint-Jean de Verges s’est répandue partout dans le microcosme fuxéen. Eh bien ce n'était qu'une rumeur. Si un portique a bien été installé durant les nuits de jeudi et vendredi, il ne s’agit pas du radar-tronçon annoncé sur cette portion de voie rapide, mais d’un portique pour l’écotaxe.

Il va servir à localiser les poids lourds de plus de 3,5 tonnes soumis à l’écotaxe décidée lors du Grenelle de l’environnement. Cette taxe doit rapporter 1,2 milliards d’euros par an. 780 millions d’euros pour les kilomètres parcourus sur les routes nationales, comme la RN20, reviendront à l’Etat qui les reversera à l’agence qui finance les infrastructures de transport en France (l’ATIF). Ces sommes serviront à la construction d’infrastructures de transport. Nous espérons qu’elles auront aussi la finalité écologique de réduire les nuisances sonores engendrées par ces infrastructures.

Le comble serait que l’écotaxe collectée sous nos yeux sur le portique de Saint-Jean de Verges nous passe sous le nez et ne contribue pas à financer des protections sonores contre le bruit de la RN20 à ... Saint-Jean de Verges, acte écologique s'il en est.

Et le radar-tronçon ?

La sous-préfet de Pamiers a organisé à la sous-préfecture, le 8 novembre 2012, une réunion d’information des associations de riverains de la RN20 (Verniolle et Saint-Jean de Verges) sur l’implantation d’un radar-tronçon.

Elle a indiqué qu’il n’est pas possible, à ce jour, d’implanter un radar-tronçon sur la voie rapide entre Pamiers et Foix (équipement réservé aux zones accidentogènes, déperdition du trafic sur les différentes sorties entre Pamiers et Foix).

Notre association a répodu qu’elle ne demande pas uniquement un radar-tronçon mais aussi une réduction de la vitesse à 90 km/h.

En conclusion, la DDT doit saisir à nouveau la DIRSO pour connaitre la possibilité de limiter la vitesse à 90 km/h ainsi qu’une évaluation du report qui s’effectue sur la sortie de Dalou en vue d’une nouvelle proposition d’implantation de radar-tronçon si ce report est faible.

Nous avons adressé un courrier au sous-préfet confirmant que nous considérons que la zone pertinente pour l’implantation d’un radar-tronçon avec une vitesse maximale de 90km/h se situerait entre Dalou et la zone de Permilhac. Nous lui avons également fait parvenir notre « dossier Radar-tronçon » qui rassemble tous les éléments traitant de ce sujet depuis le rapport du CETE en décembre 2009 jusqu’à ce jour.

Source. Saint-Jean de Verges. Le radar tronçon fait courir la rumeur. La Dépêche 10.02.2013.

Publié dans Au fil de l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article